CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

Littérature... ailleurs


Témoignages, BD, romans... pour une autre approche de la maladie d'Alzheimer

Un dossier présente diverses créations cinématographiques ou littéraires qui peuvent servir à mieux connaître et comprendre la maladie d'Alzheimer.

 

 

Par ordre alphabétique des auteurs...

 

Dan Brown – Le Da Vinci Code en débat au diocèse : toutes les ficelles du roman

Da Vinci Code, de l'auteur américain Dan Brown, publié en 2004 en France, a remporté un extraordinaire succès à travers le monde. Jérôme Drouet, professeur de lettres, s'interroge ici sur les raisons qui ont suscité un phénomène d'une telle ampleur...

 

 

 

Barbara Constantine – Il n'y a pas d'âge pour se (re)trouver ! À Méli, sans mélo, de Barbara Constantine (2008)

Barbara Constantine – fille de l’acteur et chanteur Eddie Constantine – est elle-même, entre autres, romancière. On lui doit : Allumer le chat (2007), Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom (2010), Et puis, Paulette… (2012). Dans l’intervalle, en 2008, il y a aussi À Mélie, sans mélo (éd. Calmann-Lévy, « Le Livre de poche »). Effectivement « sans mélo », on y parle de l’amour et de la mort, et c’est plein de vie, plein de fraîcheur, empreint d’une douce et plaisante naïveté.

 


Grand Corps Malade – "Le statut d'handicapé masque l'être humain"... Tétraplégique incomplet, Grand Corps Malade publie Patients

« Le regard des gens sur un mec handicapé se fait en plusieurs temps ». Et si Grand Corps Malade, en témoignant de son histoire, nous faisait à tous gagner un peu de temps… Certes, aujourd’hui, Grand Corps Malade est un artiste avec une canne mais c’est un artiste debout qui n’a plus à lever les yeux pour voir les gens en face. Ce récit, sans misérabilisme, offre l’occasion, sans voyeurisme, de découvrir ce point fatal où une vie bascule.

 

 

Jonas Jonasson : hommage à Allan Karlsson, désinvolte centenaire qui jongle avec l'Histoire

Ce personnage a marqué l’histoire mondiale tout au long du XXe siècle et au début de ce XXIe siècle, mais il a traversé les décennies dans le plus banal anonymat. On cherchera vainement à en savoir plus dans les dictionnaires, même les plus pointus. Seul le récit de ses aventures, divulguées involontairement par son épouse qui tenait un blog, commence tout juste à réparer l’injustice. On peut formuler l’hypothèse que son activité d’espionnage pour la CIA, à un court moment de son inusable vie, a largement contribué au mystère qui entoure son existence.

 

Jonas Jonasson : les oubliés de l'Histoire. Du vieux Allan à l'analphabète Nombeko qui sait compter

On se souvient de ce Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, dont Jonas Jonasson, auteur suédois, nous fit découvrir l’extraordinaire histoire en 2011. Deux ans plus tard, avec L’Analphabète qui savait compter, Jonas Jonasson, toujours aux Presses de la Cité, dévoile de nouvelles péripéties qui touchent à l’actualité internationale, complètement ignorées jusqu’à présent du grand public.

 

 

Antoine Laurain – Un sac trouvé... Et vous qu'en auriez-vous fait ? La Femme au carnet rouge, d'Antoine Laurain

Ce pourrait être le livre d’une rencontre, mais c’est le livre d’une patience, d’une attente. Ce pourrait être le livre d’une enquête, mais c’est le livre d’une conquête. Ce pourrait être le livre d’un hasard qui devient une chance, une providence. Ce livre, c’est le coup de dés qu’on lance au destin !

 

 

François Lefèvre – "Un long poème en prose, qui vous cisèle le coeur"... La Grosse, de Françoise Lefèvre

Ceux qui ont aimé L’Élégance du hérisson, de Muriel Barbery, publié en 2006 chez Gallimard, ne pourront que tomber sous le charme de ce petit roman publié en 1994 par Actes Sud (coll. Babel), La Grosse, de Françoise Lefèvre.





Georges Orwell – La Ferme des animaux, de George Orwell (1945) : les mécanismes de la dérive du pouvoir

Nous proposons ici une présentation que nous espérons originale de La Ferme des animaux, de George Orwell, qui constitue plus qu'un roman, un véritable manuel de science politique. À utiliser, non pas pour apprendre à se servir d'une révolution, mais pour ne jamais renoncer à l'espérance...








Marie-Sabine Roger – Bon rétablissement (2012). Un vieux con lucide sur lui-même et ceux qui le soignent... parfois !

De quoi se réconcilier avec le milieu hospitalier ? Pas vraiment… Voici un roman « coup de cœur » qui fera rire les bien portants et prendre courage à ceux qui le sont moins… Dans un style toujours aussi enlevé, relevé et imagé, Marie-Sabine Roger nous fait partager quelques semaines de la vie de Jean-Pierre Fabre, hospitalisé pour des raisons quelque peu obscures. Veuf, seul, ce « repêché de la Seine », vieux bougon immobilisé, « expérimente la vie à l’hôpital ».

 

 

Joanne Kathleen Rowling – Harry Potter, un petit sortier bien "sympa"

On raconte que certains éditeurs ont refusé le premier manuscrit de Joanne Kathleen Rowling. Cependant, en quelques années, Harry Potter s'est imposé au rayon "jeunesse" des librairies. Tels les contes de fées, on le dit destiné aux enfants, mais les adultes peuvent aussi devenir accros des aventures de ce petit garçon que rien ne pédestinait à un tel succès.

 

 

Jocelyne Saucier – "Le bonheur a besoin simplement qu'on y consente". Il pleuvait des oiseaux (2013)

Si vous cherchez un livre pour offrir à un proche, voici une belle idée : Il pleuvait des oiseaux, un « superbe récit, lumineux et tendre » d’une romancière canadienne, Jocelyne Saucier. Ce sont trois vieux originaux qui ont trouvé un ultime refuge, coupés de tout ou presque, dans la forêt : Charlie, 89 ans, le miraculé de l’insuffisance rénale et amoureux de la nature ; Tom, 86 ans, borgne, amoché par des folies de jeunesse, qui a vécu tout ce qui est permis de vivre ; et enfin Ted ou Ed ou Edward, finalement Theodore, 94 ans, un être brisé, peintre de 367 tableaux qui semblent toujours reprendre le même motif et… ne ressembler à rien !