CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

Handicap


"Vivre avec un handicap" : une invitation à changer notre regard

Michelle est une personne infirme motrice cérébrale (IMC). Elle réside au foyer Thérèse-Vohl, à Laval. Elle a tenu à écrire ce passage de sa vie qui a été, pour elle, le plus marquant. Elle voudrait faire passer ce message et ce témoignage aux parents d'enfants atteints d'une infirmité motrice cérébrale, aux écoles, aux institutions, ainsi qu'aux lycées professionnels préparant les jeunes aux métiers de l'aide à la personne...

L'éducation conductive d'Andràs Petö : contourner le handicap et faire face au quotidien

L'association française pour l’éducation conductive (Afpec) organise des sessions d’éducation conductive avec des professionnelles hongroises et aide financièrement les familles souhaitant que leur enfant atteint d’infirmité motrice cérébrale (IMC) bénéficie d’une pédagogie adaptée. Florence Levasseur, du Genest-Saint-Isle, vice-présidente et secrétaire de l’association, est également la maman d’Ulysse. Il progresse, depuis l’âge de 2 ans et demi, grâce à l’éducation conductive que trois familles mayennaises ont importée de Hongrie.

L'enquête interdite : un livre qui dérange. Ce qu'on en a pensé en Mayenne

En 2002, sorti dans les moments de la Semaine de l’insertion professionnelle des handicapés (novembre 2002), un livre, L’enquête interdite. Handicapés : le scandale humain et financier, dénonce la politique à l’égard des personnes handicapées. L’auteur, Pascal Gobry, met l’accent sur les centres d’aide par le travail (CAT), qu’il qualifie d’esclavagistes. Pascal Gobry se montre très critique envers le système français de prise en charge des handicapés. Les réactions des familles, professionnels, associations gestionnaires d’établissements et personnes handicapées ne se sont pas fait attendre.

"Le statut d'handicapé masque l'être humain"... Tétraplégique incomplet, Grand Corps Malade publie Patients

« Le regard des gens sur un mec handicapé se fait en plusieurs temps ». Et si Grand Corps Malade, en témoignant de son histoire, nous faisait à tous gagner un peu de temps… Certes, aujourd’hui, Grand Corps Malade est un artiste avec une canne mais c’est un artiste debout qui n’a plus à lever les yeux pour voir les gens en face. Ce récit, sans misérabilisme, offre l’occasion, sans voyeurisme, de découvrir ce point fatal où une vie bascule.

Impossible n'est pas Mujo... À (re)lire : Les larmes du Père Noël

Les larmes du Père Noël, de Marie-Jo Audouard (éd. Fixot, 1993), ce n’est pas un roman. La réalité est plus impressionnante encore que la fiction. C’est un « document » qui raconte, témoigne, touche en plein cœur. Même le Père Noël craque sous le poids de l’émotion. Attention, le livre accuse aussi.