CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

    

Découvrir les quiz précédents

 

ACTUALITÉS

<< <  Page  2 sur 35  > >>

24/01/2024

"Mal connus et mal compris", ce sont aussi des addictions. Les troubles des conduites alimentaires (TCA) - Dossier (janvier 2024, 11 pages)

Quand on évoque les addictions, on pense d’emblée à celles liées aux substances psychoactives (drogues, alcool, tabac…), mais il ne faut pas oublier les addictions « sans produit », dites comportementales, telles celles liées aux jeux d’argent, aux jeux vidéo, à Internet et aux technologies de communication, au sexe, aux achats compulsifs, à la pratique sportive, et aussi… à l’alimentation.

 

 

 

24/01/2024

Des dessinateurs et/ou scénaristes de BD sont nés, ont vécu, résident en Mayenne (janvier 2024 - 12 pages)

Ils ont en commun la BD. Ils sont dessinateurs ou scénaristes, et parfois les deux. La Mayenne les rattache : ils y sont nés (comme Erwann Surcouf ou Zanzim) ; ils n’y sont pas forcément nés mais y ont vécu à un moment (Sylvain Vallée ou François Dermaut) ou y vivent aujourd’hui (Alexis Horellou et Delphine Le Lay).

 

 

 

24/01/2024

Un rare témoignage sur la sclérose en plaques (SEP). Le passager, BD de Cyrielle Pisapia (éd. Leduc, 2022)

La page de couverture montre une jeune femme qui se fait envahir par une drôle de créature. Quelque 150 pages et une postface plus loin, en quatrième de couverture, la jeune femme boxe ses envahisseurs. L’album, Le passager, est présenté comme une autofiction inspirée du propre combat de l’auteure contre la sclérose en plaques (SEP).

 

 

 

23/01/2024

Outil d'animation et de démocratie locale, le recensement de population dévoile la Mayenne
(mise à jour : janvier 2024, 10 pages)

Mis à jour avec les données 2021, ce cahier livre une photographie de la population mayennaise avec un éclairage sur ses évolutions, récentes ou plus lointaines.

 

 

12/01/2024
05/01/2024

Population municipale des communes mayennaises de 1990 à 2021, par communauté d'agglomération ou de communes (source : Insee - traitement : CÉAS de la Mayenne)

Note de l'Insee : Les données de population au 1er janvier 2021 dans les limites territoriales des communes au 1er janvier 2022 sont officielles et seront authentifiées par un décret à paraître prochainement. Ces populations entrent en vigueur au 1er janvier 2024.
Les résultats des recensements rénovés ne se comparent correctement entre eux que sur des périodes espacées d’au moins 5 ans. Pour une période plus courte, il est vivement conseillé de ne pas comparer deux recensements.
Du fait de la crise sanitaire de la covid-19, l'enquête annuelle de recensement qui devait se tenir en 2021 a été reportée en 2022. L'Insee a adapté ses méthodes de calcul des populations légales pour pallier ce report et continuer à produire des populations légales de qualité chaque année.

04/01/2024

Un guide pour "naviguer" sur le site de l'Insee (mise à jour : janvier 2024, 20 pages)

On devrait pouvoir utiliser le site Internet de l'Insee surtout pour accéder aux données statistiques disponibles, et en particulier aux résultats des recensements de population. Là, il faut vraiment trouver ses repères ! Accéder aux données dont on a besoin est parfois bien compliqué...

Pour faciliter l'appropriation du site, le CÉAS a conçu un guide qui évitera sans doute à beaucoup de tâtonner pendant un bon moment...

 

 

 

22/11/2023

Les naissances par commune, en Mayenne, de 1975 à 2022

Les naissances domiciliées (c'est-à-dire recensées au domicile de la mère) constituent une donnée statistique intéressante car annuelle, disponible à l'échelon communal et sur une longue série chronologique, fiable (source : état civil), stable (pas de changement de définition).

Regroupées sur la base territoriale des communautés de communes ou d'agglomération, ces données révèlent les évolutions démographiques d'un territoire à travers sa natalité, sous réserve, dans un souci de lisibilité et pour gommer les variations d'une année à l'autre, de calculer des moyennes quinquennales (sur cinq ans).

Nous proposons ici une base de données des naissances domiciliées en Mayenne, par communauté d'agglomération ou de communes et par commune, sur la période allant de 1975 à 2022.

20/11/2023

Accéder à l'ensemble des CÉASsement vôtre !

Un « fléau » pour camoufler un désert

Dans son édition des 18 et 19 novembre, Ouest-France précise que chaque année, 28 millions de créneaux médicaux sont gâchés par des rendez-vous auxquels les patients ne se présentent pas. Pour lutter contre ce « fléau », le Sénat a adopté un amendement dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Son objet ? Il prévoit la création d’une somme forfaitaire à la charge des assurés n’honorant pas un rendez-vous médical…

Que des patients manquent de sérieux, c’est certainement vrai. Par contre, une part de désinvolture n’est-elle pas une conséquence de la « mal-traitance » que constitue la difficulté d’accès aux soins consécutive à l’impossibilité de trouver un praticien (cf. dentiste par exemple) et/ou consécutive à la prise d’un rendez-vous à plus de six mois ? Dès lors, est-il vraiment pertinent de « punir » des patients consécutivement à un dysfonctionnement qui n’est pas de leur responsabilité ? Des patients qui, entre le moment où ils ont pris un rendez-vous et le jour même de celui-ci, ont pu oublier, en toute bonne foi, être hospitalisés, voire sont peut-être décédés…

Pouvoir prendre un rendez-vous médical en ligne, c’est bien, mais encore une fois cela défavorise ceux qui ne sont pas équipés et/ou ceux qui peinent à décoder les subtilités de telle ou telle application. Même quand on maîtrise tous les codes du langage informatique, la prise d’un rendez-vous médical peut vite tourner au « parcours du combattant ». Et une fois que vous avez pris un rendez-vous en ligne, avez-vous essayé de le modifier ? Là aussi, cela peut s’avérer très complexe !

On peut toujours téléphoner à l’établissement de santé concerné, ou au cabinet médical, mais encore faut-il pouvoir accéder à un interlocuteur ! On se doute que les applications de prises de rendez-vous en ligne ne vont pas de pair avec une augmentation du personnel ayant comme mission l’accueil et l’information des patients…

Pénaliser les abus, c’est une chose ; s’attaquer au problème de fond – celui du manque de professionnels de santé –, en est une autre !

20/11/2023



<< <  Page  2 sur 35  > >>